La machine à couper le jambon

Trancheuse

Elle est arrivée dans un énorme carton sur une grande palette livrée par un transporteur qui l’a sortie de son gros camion.

D’un rouge magnifique comme il se doit, la belle trancheuse a nécessité une table solide et un bel emplacement. Sa lame est affutée comme une guillotine. C’est la Ferrari des trancheuses.

Elle trône à côté de la vitrine réfrigérée. Je la contemple, l’observe  du coin de l’oeil.

Elle me terrifie.

Christian est plus habile à la manipulation, il fait tourner le volant, à l’ancienne, comme un gouvernail. Le geste est très joli.

Combien de doigts laisserons-nous à la manoeuvre?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *