C’est bon, c’est Bonnat

Pas facile de passer du métier de libraire éditeur à celui d’épicière. Je ne suis pas une épicière très fine, plutôt du genre Bécassine noirmoutrine. Mais je progresse. La machine à couper le jambon me fait moins peur et nos jambons sont délicieux.

Ces temps-ci, nous avons découvert le chocolatier artisanal Bonnat et sommes devenus accros à ses tablettes. Pour nous, le dosage sucre/cacao est optimal sur tous les crus, car dans ce domaine, on parle de grands crus. J’aimerais savoir parler du chocolat comme du vin. Il me faudrait du vocabulaire.

Bonnat dépot

Si aujourd’hui, l’équipe de foot de la  Côte d’Ivoire a perdu son match contre la Colombie, elle produit des fèves de cacao exceptionnelles au goût subtil… Qu’elle en soit fière!

C’est bon, c’est Bonnat.

Portrait d’un découvreur de cacao :

A consommer avec modération et délectation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *